Le tribunal de Californie a rendu son verdict vendredi soir concernant le procès de l’été opposant Apple à Samsung. Finalement et contrairement au jugement d’un tribunal coréen délivré jeudi, le jury de San José, qui a examiné plus de 700 plaintes, a reconnu Samsung coupable d’avoir violé sept brevets du constructeur américain (3 concernant les fonctionnalités, et 4 liés au design) a rejeté en bloc les contre-accusations du coréen !

Samsung va devoir payer une amende de 1 049 343 540 dollars (loin des 2,5 milliards de dollars réclamés par Apple) pour avoir notamment violé les brevets concernant le zoom sur double clic « pincer-pour-zoomer » (pinch-to-zoom), l’apparence des icônes introduites par iOS ou encore la fonctionnalité de rebond sur scroll une fois arrivé à la fin d’une liste déroulante. Cela concerne les terminaux américains Galaxy S et S II, Mesmerize, Vibrant, Fascinate, Skyrocket, Epic 4G Touch, Droid Charge, Nexus S, Galaxy Tab et Tab 10.1, qui devraient donc faire l’objet d’une interdiction de vente d’ici peu. De plus, le jury ayant décidé que Samsung avait sciemment violé ces brevets, cela pourrait conduire le tribunal à tripler l’amende infligée à la société sud-coréenne.
Cependant, une nouvelle audience a été programmée pour le 20 septembre, au cours de laquelle Samsung aura la possibilité de se défendre à nouveau. L’’affaire est en effet loin d’être terminée !

« Nous allons agir immédiatement pour déposer une requête en vue de renverser cette décision et si nous n’obtenons pas gain de cause, nous ferons appel de cette décision », indique Samsung dans un communiqué.

« Les consommateurs sont les perdants », le jugement de vendredi « va conduire à moins de choix, moins d’innovation, et potentiellement des prix plus élevés », a-t-il averti, regrettant « que la législation sur les brevets soit manipulée pour donner à un groupe un monopole sur les rectangles avec des coins arrondis ».

La voie est maintenant (presque) libre pour Apple qui pourrait désormais attaquer d’autres concurrents vendant des téléphones utilisant Android.

Publicités